Acteurs essentiels de la vie locale depuis la décentralisation de 1982, les 101 départements français constituent souvent la première collectivité vers laquelle particuliers, entreprises ou associations se tournent pour mettre en œuvre un projet et obtenir un soutien financier. La nouvelle organisation territoriale de 2015 a redessiné le champ d'action de ces collectivités de proximité dont la création remonte à la fin du 18ème siècle.

C'est au cœur de la Révolution française qu'est entrepris un important travail de réforme et de refonte territoriale. En réalisant cette nouvelle répartition administrative du pays, les membres du comité de constitution sollicités à cet effet – parmi lesquels Talleyrand, Sieyès et Le Chapelier, avaient pour mission de veiller à ce que ce nouveau découpage permette de rapprocher les Français des institutions. Autrement dit, une réforme sur fond de Révolution qui marque les prémices de la politique de proximité.

On a d'abord envisagé un découpage « à l'américaine » ou, pour être plus clair, un découpage géographique de l'hexagone qui aurait pris l'apparence d'un damier composé de 81 carrés d'environ 70 km de côté chacun, soit à l'époque 18 lieues. D'autres formes de découpage ont également été envisagées, à l'image d'un découpage par quadrillage ou encore d'un découpage qui donnerait lieu à 120 départements.

C'est finalement en décembre 1789 qu'émerge officiellement le projet de décret qui donnera naissance à la répartition administrative telle qu'on la connaît aujourd'hui. L'hexagone est alors divisé en 83 départements et compte approximativement 20 villes.

La carte des départements

Fonctionnement

Le conseil départemental

Les départements sont officiellement créés après l'adoption de la loi du 22 décembre 1789. Le Conseil général voit alors le jour. Cette institution phare, symbole de la France décentralisée, est remplacée en 2013 par le Conseil départemental, dont les membres se réunissent à raison d'une fois par trimestre au minimum. Au-delà du Président du Conseil départemental, une commission permanente composée du président et de 4 à 15 vice-présidents peut également solliciter une réunion du Conseil pour évoquer un ou plusieurs points précis. Les membres du Conseil départemental peuvent eux aussi être à l'initiative d'une réunion, à la condition toutefois qu'ils représentent numériquement au moins un tiers du nombre total des membres du Conseil.

Le président du département

Au sein du Conseil départemental, le Président est l'organe exécutif du département et, à ce titre, a en charge la gestion du budget de la collectivité. Il assure également le rôle de chef de l'ensemble des services du département. À noter par ailleurs que le Président possède le pouvoir de déléguer, de façon ponctuelle ou pérenne, une partie de ses fonctions aux vice-présidents le cas échéant.

Missions et compétences

Depuis 1982 et jusqu'en 2015, date de la réforme territoriale à l'origine du nouveau visage administratif français, le département bénéficiait de la clause de compétence générale. Cette clause n'est désormais plus en vigueur, et le domaine de compétence des départements est désormais réduit et partagé avec les régions.
On peut regrouper en trois domaines d'intervention principaux les thématiques propres aux collectivités départementales à l'heure actuelle.

L'action sociale, la santé et la solidarité

Ce domaine de compétence concerne le secteur de l’enfance, et comprend à cet effet les services dédiés à la protection maternelle et infantile, à l'adoption, à la protection de l’enfance et au soutien aux familles en difficulté. Les personnes en situation de handicap (hébergement, insertion sociale...) font partie de ce domaine de compétence, de même que les personnes âgées, avec notamment la construction et la gestion des maisons de retraite. La gestion des prestations de solidarité et d'aide sociale viennent compléter le domaine de l'action sociale, santé et solidarité.

L'éducation, le sport et la culture

La construction, l’équipement et l’entretien des collèges publics sont du ressort des départements, au même titre que la création et la gestion des bibliothèques départementales de prêt, les services d’archives ou encore la sauvegarde du patrimoine et des musées. Les départements œuvrent d’autre part en faveur de la culture et du sport en apportant leur soutien au développement de manifestations sportives et culturelles.

Le développement des territoires et des infrastructures

Développer les territoires et favoriser l’aménagement, que ce soit sur le Volet numérique, la protection de l’environnement, l’entretien du réseau routier, la gestion des ports, des aérodromes, l’accès aux services publics ou le soutien aux différentes formes d’agriculture ... constitue le 3ème champ d’action des élus du Conseil départemental.

Pour conclure, il faut savoir que certaines compétences des départements sont partagées avec les régions et les communes depuis la loi NOTRe de 2015 sur la réforme territoriale. C’est le cas de l’action culturelle, du tourisme, du sport, de la promotion des langues régionales ainsi que de l’éducation populaire.

Comparatif des départements

Département Habitants Superficie Pop densité Pop active Taux chômage Revenu moyen Prix immobilier
Ain 652 432 5 768 km² 113 h/km² 48.8% 4.9% 23 590 €/an 1 941 €/m²
Aisne 531 411 7 379 km² 72 h/km² 43.9% 7.7% 18 120 €/an 1 188 €/m²
Allier 335 975 7 336 km² 46 h/km² 42% 5.7% 19 972 €/an 1 028 €/m²
Alpes-de-Haute-Provence 164 308 6 929 km² 24 h/km² 43% 6.1% 15 450 €/an 1 897 €/m²
Alpes-Maritimes 1 094 283 4 295 km² 255 h/km² 44.8% 5.9% 18 822 €/an 3 103 €/m²
Ardèche 328 278 5 529 km² 59 h/km² 43.8% 6% 18 551 €/an 1 791 €/m²
Ardennes 270 582 5 221 km² 52 h/km² 44.1% 7.3% 15 403 €/an 1 228 €/m²
Ariège 153 287 4 898 km² 31 h/km² 43.3% 6.5% 13 794 €/an 1 297 €/m²
Aube 310 242 5 999 km² 52 h/km² 44.3% 7.1% 18 370 €/an 1 224 €/m²
Aude 374 070 6 133 km² 61 h/km² 41.7% 7.3% 13 852 €/an 1 345 €/m²
Aveyron 279 595 8 735 km² 32 h/km² 43.4% 4.1% 19 197 €/an 1 235 €/m²
Bas-Rhin 1 140 057 4 747 km² 240 h/km² 48.6% 5.7% 24 302 €/an NC
Bouches-du-Rhône 2 043 110 5 094 km² 401 h/km² 43.8% 6.3% 24 532 €/an 3 463 €/m²
Calvados 692 999 5 531 km² 125 h/km² 45% 5.6% 21 335 €/an 1 843 €/m²
Cantal 144 692 5 724 km² 25 h/km² 44% 3.7% 16 732 €/an 1 104 €/m²
Charente 352 808 5 965 km² 59 h/km² 44.5% 6% 19 756 €/an 1 165 €/m²
Charente-Maritime 651 358 6 868 km² 95 h/km² 42.6% 6% 20 227 €/an 1 589 €/m²
Cher 302 306 7 245 km² 42 h/km² 43.6% 5.9% 19 689 €/an 1 062 €/m²
Corrèze 240 157 5 861 km² 41 h/km² 43.2% 4.6% 18 376 €/an 1 202 €/m²
Corse-du-sud 158 507 4 014 km² 39 h/km² 45.2% 5% 13 250 €/an 2 707 €/m²
Côte-d'or 535 050 8 772 km² 61 h/km² 46.6% 5.3% 17 410 €/an 1 360 €/m²
Côtes-d'armor 600 582 6 884 km² 87 h/km² 42.5% 4.9% 20 666 €/an 1 333 €/m²
Creuse 116 617 5 573 km² 21 h/km² 41.4% 5.1% 17 369 €/an 873 €/m²
Deux-Sèvres 374 878 5 997 km² 63 h/km² 45.6% 4.9% 20 190 €/an 1 039 €/m²
Dordogne 413 795 9 083 km² 46 h/km² 41.9% 5.7% 18 724 €/an 1 462 €/m²
Doubs 544 193 5 234 km² 104 h/km² 46.5% 5.6% 20 577 €/an 1 637 €/m²
Drôme 517 228 6 525 km² 79 h/km² 45.1% 6.2% 16 299 €/an 2 070 €/m²
Essonne 1 301 659 1 810 km² 719 h/km² 48.8% 5.4% 26 487 €/an 2 900 €/m²
Eure 599 522 6 008 km² 100 h/km² 46.3% 6.1% 22 153 €/an 1 670 €/m²
Eure-et-Loir 431 575 5 873 km² 73 h/km² 46.1% 5.6% 22 577 €/an 1 586 €/m²
Finistère 915 090 6 731 km² 136 h/km² 44.2% 5.3% 21 597 €/an 1 441 €/m²
Gard 748 437 5 852 km² 128 h/km² 42.7% 7.2% 19 851 €/an 2 053 €/m²
Gers 191 377 6 256 km² 31 h/km² 43.4% 4.7% 16 396 €/an 1 372 €/m²
Gironde 1 623 749 9 978 km² 163 h/km² 47.7% 6.1% 20 847 €/an 1 934 €/m²
Haut-Rhin 767 086 3 527 km² 217 h/km² 47.5% 6.4% 26 589 €/an NC
Haute-corse 181 933 4 663 km² 39 h/km² 42.9% 5.4% 10 803 €/an 2 064 €/m²
Haute-Garonne 1 400 039 6 313 km² 222 h/km² 49.7% 6.2% 19 074 €/an 1 778 €/m²
Haute-Loire 227 570 4 975 km² 46 h/km² 44.6% 4.6% 16 886 €/an 1 130 €/m²
Haute-Marne 172 512 6 209 km² 28 h/km² 43.7% 5.7% 13 005 €/an 992 €/m²
Haute-Saône 235 313 5 355 km² 44 h/km² 44.6% 5.4% 17 298 €/an 1 118 €/m²
Haute-Savoie 826 094 4 390 km² 188 h/km² 51.4% 4.9% 29 235 €/an 3 509 €/m²
Haute-Vienne 372 359 5 526 km² 67 h/km² 43.3% 5.4% 20 169 €/an 1 149 €/m²
Hautes-Alpes 141 220 5 552 km² 25 h/km² 45.1% 4.6% 17 733 €/an 2 107 €/m²
Hautes-Pyrénées 229 567 4 468 km² 51 h/km² 42.7% 5.7% 13 703 €/an 1 472 €/m²
Hauts-de-Seine 1 624 357 178 km² 9 126 h/km² 51.9% 5.5% 30 002 €/an 6 218 €/m²
Hérault 1 175 623 6 106 km² 193 h/km² 43.9% 7.4% 19 739 €/an 2 088 €/m²
Ile-et-Vilaine 1 079 498 6 781 km² 159 h/km² 47.3% 4.9% 21 788 €/an 1 629 €/m²
Indre 219 316 6 789 km² 32 h/km² 42.4% 5.4% 19 087 €/an 1 059 €/m²
Indre-et-Loire 610 079 6 134 km² 99 h/km² 45.8% 5.7% 21 662 €/an 1 534 €/m²
Isère 1 271 166 7 439 km² 171 h/km² 47.2% 5.2% 22 540 €/an 2 094 €/m²
Jura 259 199 5 003 km² 52 h/km² 45.2% 4.6% 17 954 €/an 1 296 €/m²
Landes 413 690 9 248 km² 45 h/km² 44.4% 5.8% 20 529 €/an 1 729 €/m²
Loir-et-Cher 329 470 6 336 km² 52 h/km² 43.8% 5.2% 21 317 €/an 1 284 €/m²
Loire 765 634 4 784 km² 160 h/km² 43.5% 5.6% 21 313 €/an 1 493 €/m²
Loire-Atlantique 1 429 272 6 886 km² 208 h/km² 47.8% 5.3% 22 286 €/an 2 006 €/m²
Loiret 680 523 6 778 km² 100 h/km² 46.1% 5.9% 22 232 €/an 1 510 €/m²
Lot 174 094 5 227 km² 33 h/km² 42.3% 5.4% 18 752 €/an 1 514 €/m²
Lot-et-Garonne 331 271 5 358 km² 62 h/km² 42.8% 6% 19 539 €/an 1 373 €/m²
Lozère 76 604 5 167 km² 15 h/km² 44.2% 4.2% 15 747 €/an 1 382 €/m²
Maine-et-Loire 818 273 7 108 km² 115 h/km² 46.3% 5.5% 21 402 €/an 1 496 €/m²
Manche 575 661 6 019 km² 96 h/km² 44.3% 5% 19 895 €/an 1 391 €/m²
Marne 566 855 8 166 km² 69 h/km² 46.2% 6.1% 20 103 €/an 1 520 €/m²
Mayenne 307 718 5 222 km² 59 h/km² 45.2% 4.1% 20 523 €/an 1 138 €/m²
Meurthe-et-Moselle 733 760 5 234 km² 140 h/km² 45.5% 6.2% 19 169 €/an 1 294 €/m²
Meuse 184 083 6 201 km² 30 h/km² 44.6% 5.9% 14 265 €/an 958 €/m²
Morbihan 759 849 6 821 km² 111 h/km² 43.3% 5.2% 21 444 €/an 1 747 €/m²
Moselle 1 046 543 6 222 km² 168 h/km² 46.5% 6.1% 21 409 €/an NC
Nièvre 204 452 6 818 km² 30 h/km² 40% 5.3% 17 409 €/an 990 €/m²
Nord 2 608 346 5 735 km² 455 h/km² 45.1% 7.7% 21 944 €/an 1 619 €/m²
Oise 829 419 5 863 km² 141 h/km² 47.1% 6.3% 22 894 €/an 1 879 €/m²
Orne 279 942 6 103 km² 46 h/km² 42.3% 5.4% 18 299 €/an 1 241 €/m²
Paris 2 165 423 105 km² 20 623 h/km² 54.4% 6.2% 28 570 €/an 10 271 €/m²
Pas-de-Calais 1 465 278 6 664 km² 220 h/km² 43.7% 7.3% 20 160 €/an 1 447 €/m²
Puy-de-Dôme 662 152 7 964 km² 83 h/km² 45.6% 5.5% 20 114 €/an 1 304 €/m²
Pyrénées-Atlantiques 682 621 7 642 km² 89 h/km² 45.3% 5.3% 19 721 €/an 1 617 €/m²
Pyrénées-Orientales 479 979 4 117 km² 117 h/km² 40.3% 7.7% 15 452 €/an 1 832 €/m²
Rhône 1 875 747 3 251 km² 577 h/km² 47.7% 5.8% 24 636 €/an 2 551 €/m²
Saône-et-Loire 551 493 8 580 km² 64 h/km² 43.5% 5.2% 19 955 €/an 1 324 €/m²
Sarthe 566 412 6 203 km² 91 h/km² 44.9% 5.6% 20 418 €/an 1 231 €/m²
Savoie 436 434 6 030 km² 72 h/km² 47.9% 4.3% 23 187 €/an 2 418 €/m²
Seine-et-Marne 1 421 197 5 904 km² 241 h/km² 49.4% 5.6% 24 710 €/an 2 328 €/m²
Seine-Maritime 1 255 633 6 267 km² 200 h/km² 45.2% 6.8% 21 815 €/an 1 648 €/m²
Seine-Saint-Denis 1 644 903 234 km² 7 030 h/km² 47.8% 8.5% 19 247 €/an 3 718 €/m²
Somme 570 559 6 175 km² 92 h/km² 44.7% 6.9% 19 019 €/an 1 356 €/m²
Tarn 389 844 5 757 km² 68 h/km² 43.1% 5.8% 18 599 €/an 1 401 €/m²
Tarn-et-Garonne 260 669 3 712 km² 70 h/km² 44.2% 6.1% 19 025 €/an 1 497 €/m²
Territoire de Belfort 141 318 614 km² 230 h/km² 46.2% 6.7% 24 243 €/an 1 588 €/m²
Val-d'oise 1 249 674 1 250 km² 1 000 h/km² 48.4% 6.3% 25 286 €/an 2 976 €/m²
Val-de-Marne 1 407 124 242 km² 5 815 h/km² 49.9% 6.2% 24 531 €/an 4 463 €/m²
Var 1 076 711 5 974 km² 180 h/km² 42.5% 6.1% 21 142 €/an 3 011 €/m²
Vaucluse 561 469 3 575 km² 157 h/km² 44% 7.1% 20 306 €/an 2 683 €/m²
Vendée 686 113 6 725 km² 102 h/km² 44.6% 4.7% 20 989 €/an 1 531 €/m²
Vienne 438 435 6 994 km² 63 h/km² 44.5% 5.5% 20 274 €/an 1 128 €/m²
Vosges 364 499 5 873 km² 62 h/km² 44.4% 6.5% 16 846 €/an 1 047 €/m²
Yonne 335 707 7 443 km² 45 h/km² 43.6% 5.9% 19 284 €/an 1 146 €/m²
Yvelines 1 448 207 2 281 km² 635 h/km² 48.5% 5% 28 979 €/an 3 149 €/m²