Les prix de l'immobilier en baisse dans un quart du pays

Les prix de l'immobilier en baisse dans un quart du pays

Si certaines villes françaises affichent des prix au mètre carré de plus en plus élevés, d'autres sont dans une démarche inverse, avec une nette tendance à la diminution. On estime ainsi que cette baisse des prix de l'immobilier touche 25 % des villes françaises.

Béziers, Besançon, Pau ou encore Toulon. Les prix des logements dans ces agglomérations françaises sont à la baisse en ce moment, avec respectivement – 6,1 % pour Béziers, - 2 % pour Besançon, - 4,6 % pour Pau et -0,7 % pour Toulon. Une bonne nouvelle pour aborder la rentrée ! Dévoilés par les sites Le revenu et Meilleurs agents.com, ces chiffres s'inscrivent néanmoins dans une tendance générale à la hausse de l'immobilier en France, avec une progression moyenne de + 1,2 % entre juillet 2017 et juillet 2018, laquelle est due à une augmentation importante dans certaines villes, à l'image notamment de Lyon (+ 8,9 % et 16,7 % en cinq ans), Paris (+ 3,1 % en un an et + 9 % en cinq ans), ainsi que Bordeaux (+ 6,2 % en un en et + 26, 4 % en cinq ans).

Une baisse régulière depuis cinq ans...

Vivre à Bordeaux

Sur la période étudiée, à savoir juillet 2017-juillet 2018, ce sont donc les villes moyennes qui se distinguent avec un net recul des prix de leurs biens immobiliers. Et ce constat est le même lorsque l'on prend en compte une période plus longue, entre juillet 2013 et juillet 2018, avec une baisse des prix vertigineuse à Calais et Saint-Etienne par exemple (environ 20 %), de même qu'au Havre, à Dunkerque, à Roubaix, Mulhouse ou Avignon. Le site LPI-SeLoger avance quant à lui une diminution du prix de l'immobilier dans plus de 50 % des villes françaises de plus de 100 000 habitants.

…. et une baisse des ventes immobilières

Ville morbihan Vannes

Parallèlement à cette tendance concernant le marché immobilier français, force est également de constater une diminution des transactions immobilières dans l'ancien (4,7 % à 4 % en un an). En cause ? Une situation économique des ménages rendue plus fragile, ce à quoi s'ajoute la refonte de certaines aides financières à l'accession, parmi lesquelles la réforme du prêt à taux zéro et la suppression de l'APL succession. A titre d'information, le prix moyen du mètre carré en France s'élève à 3 619 €, avec un pic dans la capitale (7 070 € pour un appartement parisien et 5 432 € pour une maison) et sur la Côte d'Azur (4 054 € et 5 269 €). Rappelons également que la marge de négociation lors d'un achat immobilier est en moyenne de 4 % (4,8 % pour une maison et 3,3 % pour un appartement). Enfin, en ce qui concerne les villes les moins chères dans l'hexagone, il s'agit de Mulhouse (1 457 € le m2), Perpignan (1 504 €) et Bourges (1 506 €).


Article suivant : Végétalisons les rues : c'est permis !

Article précédent : Des cadres prêts à quitter Paris ?

Tu as une minute ?
Dis-nous oh combien tu aimes ta ville ! C'est anonyme et très utile aux autres visiteurs

Je note