Faux-la-Montagne, le village de tous les possibles

Commerce à Faux-la-Montagne

Après avoir souligné quelques initiatives menées en Indre-et-Loire et en Dordogne, c'est à Faux-la-Montagne, dans le département de la Creuse, que nous avons décidé de mettre en lumière le dynamisme des habitants et leurs idées foisonnantes pour faire revivre le village. Un bel exemple de ce qu'il est possible de réaliser à plusieurs et une jolie preuve que les villages les plus reculés ne sont pas voués à être désertés.

Il est certains territoires dont la seule évocation du nom est associée pour beaucoup au vide, à l'absence de tout ou presque, voire au néant abyssal. Et pour beaucoup de français, la Creuse fait partie de ces territoires où il ne se passe pas grand chose, faute de proximité avec une grande ville. Erreur ! A Faux-la-Montagne, les initiatives portées par les habitants se multiplient et font de ce village de quelques centaines d'habitants un village dynamique et convivial, où tout semble possible.

Plus que rural, "hyper rural" et pourtant....

Scierie ambiance bois

Au coeur du Plateau de Millevaches, loin de l'agitation citadine et à plus d'une heure de voiture de Limoges, la grande ville la plus proche, Faux-la-Montagne a su tirer parti de cette situation. Loin de rester passifs, les habitants se sont pris en main et ont décidé de faire revivre leur village et créer la vie dont ils avaient envie. Mieux, ils ont su créer une véritable dynamique et montrer l'exemple du large champ des possibles dans pareil contexte. Tout a débuté dans les années 80, lorsque le maire de l'époque (François Chatoux) avait pleinement conscience de l'importance d'accueillir favorablement les porteurs de projet pour que son village continue à vivre et à se développer. C'est ainsi qu'est née la scierie Ambiance bois, créée à l'initiative d'un groupe d'étudiants parisiens, dont Catherine Moulin, actuelle maire de la commune. Aujourd'hui, la scierie emploie 25 salariés. Et comme il suffit souvent d'une expérience heureuse pour soulever l'enthousiasme et donner des idées, de nombreuses autres initiatives ont suivi.

De belles intitiatives qui en attirent d'autres

Commerces

Pas de structure pour accueillir les jeunes enfants ? Qu'à cela ne tienne, les parents ont pris le pari de créer leur propre crèche. Besoin d'un média pour fédérer les habitants et refléter le quotidien du coin ? Télé Millevaches voit le jour. Et ce n'est pas tout : pharmacie, station-service, épicerie, auberge, agence postale, médiathèque, camping, gîtes... Sans oublier le petit plus qui fait la différence à l'époque de la désertification médicale en milieu rural : Faux possède une maison médicale regroupant notamment deux médecins généralistes, un kiné ou encore un ostéopathe ! Toutes ces compétences et ces services pour, rappelons le, environ 400 habitants. Effet boule de neige, cette dynamique a continué d'attirer les porteurs de projet et autres amoureux du grand air et des échanges. Télé travailleurs, intermittents du spectacle, entrepreneurs... se retrouvent ainsi pour travailler dans un espace de travail partagé créé pour eux. Et si le travail ne manque pas à Faux, la vie ne tourne pas seulement autour du travail. Les loisirs ont en effet au moins autant d'importance. Preuve en est la bonne trentaine d'associations que compte la commune. Les réseaux d'entraide et la solidarité entre les habitants, mais aussi l'implication et le soutien des pouvoirs publics semblent donc être la recette pour que vivent nos petits villages. Et qu'ils vivent bien.


Article suivant : Focus sur les espaces publics dans les grandes villes françaises.

Article précédent : Des initiatives qui fonctionnent pour faire revivre les villages français

Tu as une minute ?
Dis-nous oh combien tu aimes ta ville ! C'est anonyme et très utile aux autres visiteurs

Je note