Et si le mobilier urbain connecté était le visage de demain des centres-villes ?

Mobilier urbain connecté

A l'heure où les centres-villes se vident peu à peu de leurs habitants et, plus globalement, de tout ce mouvement qui fait la vie d'une commune, le mobilier urbain connecté pourrait être une possibilité pour redynamiser ces espaces publics si précieux, et pourtant en voie de disparition.

Les centres-villes se désertifient. C'est une réalité que l'on ne peut que constater un peu partout en France. En cause, des centres commerciaux qui fleurissent et se développent en périphérie des agglomérations, et des cœurs de ville qui perdent leur intérêt aux yeux des citadins. Pourtant, de nombreuses initiatives menées par les habitants de plusieurs communes attestent que cette désertification n'est pas inéluctable, voire même que la tendance peut être inversée. L'essor du mobilier urbain connecté fait partie de ces alternatives qui, à terme, peuvent contribuer à redynamiser les centres-villes et construire le nouveau visage qu'elles montreront demain.

Des équipements accessibles à tous...

Péages urbains

Dans la Creuse, quatre étudiants de l'Université de Limoges en licence professionnelle « Domotique et santé », ont mis au point une table numérique pourvue de quatre fonctions paramétrables selon le lieu où elle est implantée. Concrètement donc, cette table connectée a pour but de constituer une source d'informations utiles pour les habitants et les gens de passage en proposant notamment une liste de commerces à proximité, des plans de villes ou itinéraires mais aussi des jeux d'échecs, dames et autres plateformes ludiques, ainsi que des prises et ports USB.



… et une valeur ajoutée en termes de cadre de vie

Péages urbains à Paris

Si ce projet a reçu un accueil encourageant lors de sa présentation devant un jury, à tel point que les étudiants envisagent de créer une start-up, d'autres concepts de mobilier urbain connecté existent déjà depuis un certain temps, offrant aux usagers un service auquel la plupart a pris goût et s'est habitué au fil du temps. Ainsi, les journaux électroniques d'information permettent de diffuser, via des écrans lumineux haute performance, un flot d'informations continu concernant la vie de la commune, à l'image de la météo, du niveau de pollution de l'air ou encore les événements et manifestations à venir. Pour apporter cette valeur ajoutée que l'on attend d'eux, ces objets connectés doivent donc être intelligents, à savoir répondre à un réel besoin des usagers ou leur proposer un service utile ou original. L'exemple des balançoires musicales de Montréal, au Québec, peut ainsi servir d'illustration et de source d'inspiration en matière de mobilier urbain connecté susceptible de redynamiser les centres-villes. Ces balançoires fonctionnent en effet selon le principe que chaque balancement produit une note de musique, et qu'un balancement collectif produit une véritable mélodie. Entre art, technologie et divertissement, cet équipement constitue une solution intéressante pour faire entrer un nouveau souffle dans les cœurs de ville et inciter les citadins à se les réapproprier. Les centres-villes n'ont donc pas complètement disparus du paysage urbain. Reste bien sûr à trouver des solutions suffisamment créatives pour se distinguer et susciter l'intérêt.


Article suivant : Paris et lyon se distinguent en matière de mobilité durable

Article précédent : Quand les villes se réapproprient leur histoire pour construire demain

En notant ta ville, tu nous apportes un formidable soutien.
C’est anonyme, rapide et trés utile aux autres internautes !

Je note