Découvrir la France au printemps : nos coups de cœur
Ah le printemps ! La nature qui se réveille, les jours qui s'allongent, la douceur qui nous enveloppe, les manifestations qui surgissent ça et là. Bref, la vie qui reprend son cours et nous donne des envies de bougeotte. L'occasion est trop belle de partir sillonner notre joli pays et en apprécier les contours autant que les détours. En route ! Si le bassin d'Arcachon est à savourer en toutes saisons, il s'apprécie peut-être encore un peu plus au printemps, lorsque les premiers rayons de soleil viennent réchauffer l'atmosphère. L'incontournable et impressionnante Dune du Pilat vous révèlera toute sa gigantesque splendeur à la lumière printanière. La plus haute dune d'Europe - elle culmine à plus de 106 mètres – offre une vue d'exception, entre forêt de pins d'un côté et océan de l'autre.

Plutôt nature le printemps ?

Plutôt nature le printemps ?

Après une ascension de la dune, suivie d'un bain de mer bien mérité, le coucher de soleil sur la dune fera office de feu d'artifice. Magique ! Et le bassin d'Arcachon, c'est aussi l'île aux Oiseaux, les huîtres et les cabanes ostréicoles, le pittoresque port de Biganos. Sans oublier le Cap Ferret. Quant aux amateurs d'oiseaux, la réserve ornithologique du Teich fera leur bonheur. Jusqu'à 300 000 volatiles peuvent y passer certaines années. Un parcours de 6 kilomètres vous permet d'en faire le tour en quelques heures.

 

Aller voir des phoques dans la baie de Somme ? En voilà une idée aussi originale qu'excitante ! Située dans la région des Hauts-de-France, à moins de 2 heures de Lille, la baie est classée Grand Site de France. Un site naturel qui borde la Manche, où les amoureux de nature et de grands espaces se sentiront comme à la maison. Et en effet, vous avez de grandes chances de rencontrer des phoques lors de votre séjour ; une colonie y a élu domicile et ses membres aiment particulièrement se prélasser sur les bancs de sable à marée basse. On vous conseille vivement toutefois de réaliser cette balade accompagné d'un guide, d'une part parce qu'entre les marées et les sables mouvants, une randonnée en baie de Somme n'est pas dénuée de risques. Et d'autre part parce qu'un guide vous délivrera de nombreuses informations sur ce coin de nature préservé et ses non moins nombreux habitants. Les 7 200 hectares de cette baie offrent un spectacle permanent dont les scènes changent au fur et à mesure des heures du jour et de la lumière. Les paysages façonnés par les marées vous captiveront sans nul doute. Saint-Valéry-sur-Somme, Le Crotoy et Mers-les-Bains viendront compléter cette escapade nature et dépaysante.

 

13 000 hectares : c'est la superficie sur laquelle s'étend la réserve naturelle nationale de Camargue. Alors que la nature s'éveille, le printemps est assurément la promesse d'une magnifique expérience sur ces terres authentiques du sud de la France. Imaginez : contempler les flamants roses (sur l'étang de Vaccarès ou celui du Fangassier par exemple) ; admirer les chevaux s'épanouissant dans cet environnement hautement préservé ; écouter le bruit du vent, tout simplement. Mais aussi s'émerveiller face aux oiseaux du Parc ornithologique du Pont de Gau, observer les gardians mener à cheval leurs manades - troupeaux de taureaux ou chevaux -. Et pour vous imprégner totalement de cette ambiance camarguaise si singulière, empruntez, à pieds ou à vélo, le chemin de La digue à la mer, un sentier de 20 km reliant les Saintes-Maries-de-la-mer au Salin-de-Giraud.

 

C'est le plus grand canyon d'Europe ! Pour profiter des panoramas spectaculaires des gorges du Verdon, prenez la route des crêtes et arrêtez-vous au belvédère de la Dent d'Aire. Vous ne le regretterez pas. La vue y est sidérante. Un autre belvédère où faire une halte pour apprécier toute la majesté de ces paysages : le Point Sublime. Un détour par le village de Castellane s'impose également pour compléter votre séjour immersif dans les gorges. Vous pourrez également faire une pause dans quelques-uns des 46 villages qui composent le parc naturel régional des gorges du Verdon. La randonnée est bien entendu une activité privilégiée dans ce décor magique, tout comme les sports d'eaux vives tels que canyoning ou rafting. Pour la baignade, direction les eaux plus calmes des quatre lacs : Esparron-de-Verdon, Quinson, Sainte-Croix et Castillon.

… avec un brin de culture

… avec un brin de culture

… avec un brin de culture

Ils voient leurs sols foulés chaque année par des milliers de visiteurs, venus des quatre coins de l'hexagone et du monde entier. Ils se dressent là, fièrement, depuis des siècles, et ne cessent de captiver par leur beauté et leur prestige. Eux, ce sont les châteaux de la Loire. Classés au patrimoine de l'UNESCO, ils constituent l'un des sites les plus visités de France. Cheverny, Chambord, Amboise, Chenonceau, Blois : ils séduisent autant les férus d'histoire que les amateurs de patrimoine et d'architecture, ou encore les curieux friands d'anecdotes de l'époque. Si vous souhaitez conjuguer « histoire française » et activité sportive de plein air, enfourchez un vélo et partez le long de la Loire.  À moins que vous ne préfériez l'option canoë ? Et pour votre escapade printanière, vous aurez le royal privilège de profiter de l'éclosion des fleurs et l'explosion des couleurs dans les jardins fort bien entretenus des châteaux.

 

Quoi de mieux que Giverny pour s'offrir une parenthèse « nature et culture » ? À l'image de Monet, qui se délectait de peindre son jardin pour en immortaliser les couleurs changeantes au fil des saisons, vous vous plairez à visiter ce havre de quiétude niché en Normandie, où le peintre vécut plus de quarante ans. Giverny, dont le jardin et la maison rose se laissent découvrir au gré des allées, au cours d'une promenade placée sous le signe de la beauté. Le célèbre pont japonais vert n'échappera pas à votre œil averti ; c'est lui que l'on retrouve dans Les Nymphéas, œuvre emblématique de Claude Monet. Très sensible à l'art japonais, le peintre possédait une jolie collection d'estampes, que vous aurez plaisir à découvrir dans sa maison ouverte au public.

 

Et puis comment évoquer le printemps sans parler de la capitale française du parfum ? À Grasse, le printemps est évidemment synonyme de jardins en fleur et de senteurs enivrantes envahissant les ruelles de la ville. Senteurs de lavande, de jasmin, mimosa et fleur d’oranger se répandent pour le plus grand plaisir de notre odorat. Des senteurs qui sont ensuite assemblées et subtilement mélangées pour donner naissance aux fragrances réalisées par les maisons les plus nobles, parmi lesquelles Galimard, Molinard ou Fragonard. Ce n'est pas sans raison si les savoir-faire de la capitale du parfum sont inscrits au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité depuis 2018.

Partager l'article :