Des enseignes et des villes : le baromètre de la consommation des français

Villes Françaises et alimentation

On les voit partout. Elles font partie du décor de nos centres-villes et inondent de leurs couleurs et de leurs logos notre paysage visuel quotidien. Elles, ce sont les enseignes. Ces enseignes qui en disent long sur nos habitudes de consommation, en particulier quand elles concernent l'alimentation.

Plus qu'un phénomène de société, la malbouffe est aujourd'hui un véritable problème de santé publique et est l'affaire de tous. Et qui dit malbouffe dit, souvent, fast-foods. Nous sommes en effet nombreux à fréquenter de façon plus ou moins régulière ces établissements de restauration rapide qui fleurissent chaque jour dans nos villes. Les raisons sont multiples, mais sont pour la plupart des consommateurs liées au côté pratique et rapide de ce genre de restauration, à son aspect économique et, aussi, au caractère addictif des plats proposés dans les McDonald’s, Quick, Burger King, KFC, Paul, La Croissanterie, Pizza Hut, Pomme de pain, La Brioche Dorée, Domino’s Pizza, Subway, La Mie Câline, Starbucks,, O’tacos, Bagelstein et Speed Burger.

Restauration rapide et malbouffe au coeur des villes

My Pharma info

Ces seize enseignes de restauration rapide ont justement fait l'objet d'une étude par le site My-Pharma.info, dans le cadre de son classement annuel des villes françaises comptant le plus de fast-foods par habitants. Et au regard de « la particularité de ces aliments servis en restauration rapide », des aliments « pauvres en sources nutritives comme les fibres végétales et les vitamines, mais riches en gras, en sel, en sucre et autres produits chimiques », comme le souligne la rédaction du site à l'origine de ce classement, il est tentant et aisé de faire le rapprochement entre fast-foods et « malbouffe ». Cela sans aucune volonté de «  pointer du doigt les habitudes de consommation, mais en toute transparence de questionner le rôle de ces enseignes dans nos habitudes de consommation ».
L'enquête menée en 2018 dans 32 villes françaises par My-Pharma.info révèle ainsi que Paris, avec 394 fast-foods, est la ville française où l'on trouve le plus de fast-foods. Elle arrive en cinquième position du classement qui voit Bordeaux obtenir la première place pour la quatrième année consécutive avec 54 fast-foods, devant Metz et Tours.



Les Drive piétons : le nouveau service de consommation

Drive Piétons

Des enseignes de restauration rapide omniprésentes donc, que l'on retrouve uniformément dans toutes les agglomérations, de France et d'ailleurs, et qui composent le paysage urbain que l'on connaît aux côtés notamment des enseignes de la grande distribution. Cet autre acteur majeur du décor visuel de nos villes est lui aussi présent en masse, et témoigne également des habitudes de consommation des français. Des français de plus en plus habitués à bénéficier de services rapides et efficaces adaptés à leurs besoins et modes de vie. Et il se trouve que dans les grandes villes, les consommateurs sont confrontés à un choix en matière de consommation : acheter, un peu plus cher, dans les enseignes disponibles en centres-villes ou sortir de la ville pour profiter des tarifs plus avantageux des grandes enseignes de la grande distribution. Ce qui implique néanmoins d'utiliser sa voiture ou les transports en commun.
C'est pourquoi, après l'essor des click and collect et autres courses « drive », la tendance pourrait rapidement changer dans les mois à venir et voir émerger à vitesse grand V les « drive » pour piétons ! Entendez les enseignes de la grande distribution proposant à leurs clients la possibilité de commander leurs courses en ligne et de les récupérer dans de petits locaux conçus à cet effet dans les centres-villes.
Et l'idée séduit à tel point qu'elle est en train de germer avec une rapidité faramineuse. C'est en 2016 que le premier Drive piétons a vu le jour, à Metz. Aujourd'hui, ce sont 111 points de retrait de ce type que l'on dénombre en France. Carrefour, Leclerc, Intermarché.... s'implantent ainsi dans les centres-villes de l'hexagone, faisant concurrence à la livraison à domicile. Reste toutefois que ce nouveau service s'adresse à un certain public, « étudiants ou mono-foyers » et ne concerne que les paniers moyens en raison de la difficulté de transporter des courses volumineuses et lourdes.



Article suivant : Villes Françaises et emplois. Où travailler en France ?

Article précédent : L'art au service de l'attractivité des centres-villes

Partager

Tu as une minute ?
Nous aimerions beaucoup connaître ton opinion sur ta ville. C'est une démarche anonyme très utile aux autres visiteurs et à notre communauté.

Je note !