5 astuces à appliquer avant de partir travailler à l’étranger

5 astuces à appliquer avant de partir travailler à l’étranger
Ça y est, vous avez enfin décroché le poste de vos rêves à Boston ! Les bienfaits d’une expérience professionnelle à l’étranger ne sont plus à prouver et vous êtes excité à l’idée de partir dans quatre mois. Seulement, avant le grand départ, les préparatifs sont longs et fastidieux. Voici 5 astuces pour bien vous préparer avant le jour J.

1- Se renseigner sur le pays

Visa en main direction votre nouveau pays d’adoption, il va vous falloir en apprendre davantage sur ce dernier. En effet, si certains pays au sein de l’Union Européenne ou plus largement en Occident ne risquent pas de beaucoup vous dépayser, d’autres possèdent une culture à mille lieues de la nôtre. Il est donc essentiel de vous renseigner sur tout un tas d’éléments : culture, religion, politique, codes sociaux… Cela pourrait vous éviter bien des déconvenues lors de vos premières interactions sociales dans le pays. Par exemple, il est absolument hors de question de faire la bise comme c’est le cas en France dans certains pays d’Asie de l’Est.

2- Apprendre la langue

C’est un autre point absolument essentiel. En effet, si vous ne parlez pas un mot d’anglais, difficile de communiquer et collaborer avec vos nouveaux collègues au sein de l’entreprise. Si vous ne connaissez pas la langue officielle du pays, il vous faudra à minima maîtriser l’anglais afin de pouvoir échanger librement avec les commerçants au quotidien. Vous pouvez suivre une formation anglais en ligne avec l'Ecole Française, qui s’adapte à votre niveau et vous prépare au TOEIC. Cette formation peut être financée à 100% par votre compte CPF et se fait en ligne, ce qui vous permettra d'organiser votre emploi du temps comme vous le souhaitez.

3- Rassembler les papiers administratifs

Si cette partie est loin d’être la plus stimulante, elle est pourtant nécessaire afin de partir dans de bonnes conditions. Le plus tôt possible, vous devrez vous occuper du visa, du passeport, et du permis de conduire si besoin. Ces démarches peuvent être longues et fastidieuses mais il vaut mieux s’assurer de posséder le nécessaire plutôt que de devoir régler ces problèmes une fois sur place. Croyez-nous, l’enfer de l'administration est trois fois pire dans une autre langue !

4- Anticiper les problèmes de santé

Sur place, vous pourriez tomber malade ou avoir un accident. Là où le système hospitalier français vous couvre entièrement, celui de certains pays ne le fera pas. Il faut donc veiller à prendre une assurance santé expatrié, en réalisant les démarches nécessaires pour obtenir une carte européenne maladie si vous êtes dans un pays d’Union européenne. Faites également les vaccins demandés s’il y en a. Sans oublier une trousse de secours bien remplie de médicaments, pansements,...

5- Se faire un réseau

Avant de décoller et de commencer votre nouvelle vie, vous constituer un réseau de français expatrié dans le même pays peut vous être très utile. Pour cela, vous pouvez rejoindre de nombreux groupes Facebook et échanger avec eux sur leur vie là-bas. Ils pourront vous donner des informations, des conseils ainsi que de bonnes adresses de restaurants, bars et logements. 

Proposer un article

Vous avez une minute ?
Nous aimerions beaucoup connaître votre opinion sur votre ville ou votre quartier. C'est une démarche anonyme très utile à notre communauté et aux élus désirant améliorer le bien-être de la population.

Je note !